À propos de la ferme

image50

Petite histoire de la ferme

L’appel fut très fort. En 2010, pour mes 50 ans, et sans savoir le quoi du comment, je savais que je voulais vivre sur une ferme. C’est un vieux rêve d’enfance endormi et j’ai sentie que c’était maintenant ou jamais le moment de le réaliser. Je voulais prendre soin de la terre et surtout, apprendre d’elle.


Mes recherches m’ont menée à la permaculture, inspirée par le verger diversifié de la ferme Miracle et par le livre Le jardinier maraîcher de Jean-Martin Fortier, véritable ambassadeur de la culture bio-intensive au Québec. L’agroécologie, ça, ça m’a parlé : imiter le cycle naturel de la forêt, appliquer les principes de la nature sur une culture organisée, c’est beaucoup de travail, mais pour moi, à petite échelle, c’était possible et viable.


La mission de la ferme est bien simple : offrir un produit local, bien fait, de qualité, frais, écologique, et pouvoir être proche du client et de partager avec lui l’histoire derrière chaque produit.  


« Le cadeau dans tout ça, c’est l'émerveillement. Quand je croque une tomate dans les jardins et que ça fait WOW, quand je vois les gens goûter aux légumes, comme s’ils n’avaient jamais mangé ça de leur vie, c’est là que je sais que j’ai bien fait mon travail. » 


L’écoferme Terre aux Colibris n’emploie aucun pesticide ni engrais chimique et le travail du sol est minimal, autant que possible, afin de préserver la vie précieuse des sols.


image51

Sophie Raymond

Jeune adulte à l’époque, elle complète une technique équine au Collège Algonquin avant de décrocher un diplôme en science de l’agriculture en ressources renouvelables à McGill dans les années 80.  Elle oeuvre ensuite en écologie et horticulture ornementale pendant près de 10 ans avant de retourner aux études, cette fois, en informatique.  Elle fera carrière en tant que Directrice TI en entreprise pendant plus de 20 ans.  Afin de réaliser son projet fermier, elle assiste à des conférences et poursuit plusieurs formations agricoles continues offertes par le CRFA afin d’explorer et d’apprendre sur le métier.

 

Depuis l’âge de 5 ans, à son premier contact avec les chevaux, elle rêve d’avoir une ferme et de travailler avec la nature.  Le projet de l’écoferme Terre aux Colibris voit le jour en 2016 avec l’achat de la terre à La Conception, dans la magnifique région des Laurentides. 


« J’ai un amour profond pour la nature, c’est mon mentor.  Ce projet est ma façon de redonner à la terre, de dire merci, de faire ma part pour l’environnement et de célébrer toute la richesse et la beauté de la nature. Elle nous donne tant. »


image52

Projet à venir

Terre aux Colibris, année 3!

La superficie de culture en légumes s’agrandit pour servir de nouveaux clients et avoir une présence à un marché fermier.


Le verger prend forme! Une autre parcelle est prévue pour le verger diversifié (pommes, poires, prunes, petits fruits) et les vignes à raisins de table qui seront implantés selon les principes de la permaculture à compter du printemps 2019. 


À noter que l’écoferme Terre aux Colibris sera en précertification biologique auprès de l’organisme Ecocert à partir de cette année!


La construction  d'un bâtiment pour le conditionnement des légumes ainsi qu'une serre passive est également prévu au plan.


D’ici 4 ou 5 ans, si tout va bien, la vision comprendra aussi un volet éducatif.  On pourra visiter l’écoferme afin d’apprendre sur les méthodes de cultures bio-intensives et sur l’agroécologie en espérant inspirer les gens à manger local, frais et bio et de les enrichir d’une expérience qu’il est possible de faire les choses différemment, qu’il y a mieux pour la terre, pour l’individu et la communauté. « C’est ça qui me passionne! »

La ferme est membre de ces organisations

image53
image54
image55

La ferme au fil du temps